INAUGURATION DES SCULPTURES DANS LE PARC JEAN-PIERRE BRAINE


                      DE LA VILLE DE SAINT JUST EN CHAUSSEE


                         PAR LE COLLECTIF METROPOLE ART

La commune de Saint Just en Chaussée dispose d'un grand parc boisé; situé derrière la Mairie, en face de la médiathèque Anne Frank qui est un lieu incontournable de la diffusion culturelle et dont la vocation est réellement intercommunale.

 

Ce parc dispose de nombreux équipements: équipements sportifs, jeux pour enfants, lieu de promenade fréquenté par les habitants.

 

Procurer une émotion d'ordre esthétique par l'implantation de cinq sculptures d'art moderne, organiser un cheminement mettant en valeur l'environnement par la création artistique, et faisant le lien entre nature et sculpture, est notre principal objectif.

 

Nous souhaitons offrir aux habitants qui fréquentent cet espace la possibilité de découvrir l'art qui ne doit pas être uniquement exposé dans des musées, même si leur premier objectif était une simple promenade.

 

Frans DESMEDT  Maire de Saint Just en Chaussée

Messieurs Desmedt, Rauzier, les artistes et le service technique

INAUGURATION DES SCULPTURES

 

 

 

Par FRANS DESMEDT Maire de SAINT-JUST-EN-CHAUSSEE - Conseiller départemental

 

      DOMINIQUE RAUZIER, Maire adjoint à la Culture, au conseil municipal

 

      OLIVIER DASSAULT, Député de l'Oise et au Conseil Régional de Picardie

Monsieur Rauzier, après avoir retracé l'historique du projet confié à quatre artistes du Collectif Métropole-Art, conduisait la foule à la découverte progressive des œuvres sculptées. Chaque réalisation fut démasquée, l'une après l'autre, en présence de son créateur, par Monsieur Olivier Dassault, Député de l'Oise et au Conseil Régional de Picardie et Monsieur Frans Desmedt, Maire de Saint-Just-en-Chaussée, Conseiller Départemental.

Monsieur Daniel Rasson, comédien, conteur, présentait alors l’œuvre, émaillant ses commentaires de propos mystérieux et énigmatiques, assortis d'une pointe d'humour.

 



 

ACCORD PARFAIT  -  GILBERT LEFEUVRE

 

Accord Parfait ! Pourrait-on douter qu'il s'agisse de musique ?

 

Thème récurrent chez l'artiste, non seulement architecte de sa peinture et de sa sculpture, mais aussi musicien accompli qui ne manque pas de cordes à son archet...

 

Cette œuvre dans sa simplicité apparente semble parler d'elle même... vision allégorique et évidente de tonique, le jaune ! de médiante, le rouge ! et de dominante, le bleu !

Alors... ne pourrait-on pas se passer d'un commentaire dès lors superflu ?

 

Pourtant... laissez moi évoquer pour vous ce que j'y entend : les notes, les gammes, les altérations... Elles sont toutes présentes, mais bien cachées... J'y perçois aussi ce qu'on ne peut y entendre mais qui sous-tend toute la construction musicale : le et les silences !

Toute la quintessence de la musique est représentée ici, pour qui possède la clé pour mieux comprendre ! Car ce n'est qu'une question de clé !

 

Non ! Ne comptez pas sur moi pour vous la donner !

 

 

LE PASSAGE - Martine HENOCH

 

Présente depuis des millénaires sur notre planète, la "Pomme" peut aussi, par sa forme cosmique, symboliser le Monde.

Un monde dont une porte s'ouvre sur un autre espace temps.

 

Attirés par les couleurs avenantes de notre Terre, des oiseaux migrateurs du temps, quittent cet univers où l'espace n'a pas de frontière, ce lieu idyllique mais imaginaire où la qualité de l'air leur permet de vivre sereinement.

 

 Ils sont gracieux, élégants, étranges et touchants, et nous procurent une sensation d'apaisement et de beauté venue d'ailleurs.

Composés de gouttes d'eau d'une grande pureté, ils sont d'une fragilité extrême.

A la recherche d'une nouvelle étape de migration, ils envisagent de faire de notre Terre un relais nouveau pour leur quête perpétuelle de beauté et d'absolu...

Mais au terme de leur voyage, y trouveront-ils encore un endroit à la hauteur

                                                                                de leur espérance ?

 

      

      AU DELÀ DES RÊVES  - Gilbert LEFEUVRE

 

Une silhouette androgyne et épurée, dans un geste d'offrande à peine esquissé, nous invite au voyage intérieur, à l'introspection de notre moi profond. C'est à la fois l'inventaire de ce qui est accompli, mais aussi le rêve inaccompli de ce qui aurait pu être... et qui peut-être un jour, malgré tout, sera...

 

Une déclinaison symbolique de regards multiples s’objective sans concession après ce parcours intime. Prenant leur envol, peu à peu de la distance, de la hauteur... ce sont nos propres regards sur nous mêmes, qui tentent à partir d'un constat indicible mais qu'il nous appartient d'imaginer, d'établir le lien vers un futur qui nous reste à définir.

 

     LES SENTINELLES - Roxane  CARLU 

 

Ma référence à la matière, spontanée, nous dit Roxane, se révèle sans aucun dogme culturel. Mon travail se veut libéré, imaginaire, qui obéit à des intuitions primitives faisant référence parfois à l'art brut, parfois à l'abstrait  informel traduisant en toute innocence, la désinvolture naturelle d'un monde en perpétuelle mutation.

 

Ici de petits personnages regroupés en  tribu, au graphisme volontairement épuré et simplifié, réduit à de simples corps allongés, semblant naître d’une même unité.

Corps surmontés de simples sphères « visages », miroirs de nos actions.

Seuls les yeux sont importants de par leurs expressions. Ils nous observent, tantôt surpris ou étonnés…Bienveillants ou amusés… Tristes ou inquiets…

 

Pas de jugement, pas d’action, seul le regard que vous choisissez remet en cause vos convictions et répondra peut être à vos questions…

 

     ARBRE DE VIE - Anne-sophie BURATTO

 

L'arbre de vie d'Anne-Sophie Leclercq fait sensiblement écho au Passage de Martine Henoch et répond à une même préoccupation d'ordre écologique, avec cette fois l'arbre comme point de départ d'un voyage annoncé.

 

 

Voici ce qu'elle écrit :

 

L’arbre est le symbole de l’élévation, de la vie, de la mort et de la régénération car il communique avec trois mondes :

 

-Le monde souterrain où il développe ses racines dans l’obscurité de la terre.

-Le monde de surface où il grandit par son tronc et ses branches maîtresses.

-Le monde aérien ou atmosphérique d'où il  puise, par ses branches et ses ramures, sa force et son oxygène.

 

Si l’homme continue sa destruction massive, notre planète entière risque de devenir incapable de fonctionner, elle va se dessécher et mourir.

Nous privant de cette peau protectrice, n'y aura-t-il plus pour nous, terriens, que l'espoir de partir vers d'autres mondes ?


Après quoi, chacun se pressa de nouveau devant le perron pour quelques courts discours officiels. Prirent alors la parole , Monsieur Gilbert Lefeuvre, artiste multi-formes, imaginatif, de grand talent, et Président du Collectif Métropole-Art, puis Monsieur  Desmedt et enfin Monsieur Dassault. Ce fut l'occasion pour chacun de préciser sa pensée sur son attachement à la cause artistique en général et au projet abouti de ce jour en particulier.

Il fut en outre précisé que Monsieur Lefeuvre avait déjà collaboré au sein de la Médiathèque pour une série d’œuvres sur le thème d'Anne Frank. Par ailleurs nous apprenions que Monsieur Dassault avait, en mécène avisé, fait un don personnel et généreux pour contribuer à la réalisation de cet ensemble sculptural.

Divers remerciements furent également adressés aux nombreuses personnes ayant œuvré dans ce projet et notamment à Monsieur Rauzier et Madame Duquenne, directrice de la médiathèque.


Quatre pupitres furent alors amenés, supportant une œuvre peinte de chacun de nos quatre artistes. Et ce fut un vernissage dans les règles ! A l'ancienne !... Les personnalités furent invitées à se munir de bombes aérosol, concession à la modernité, afin de recouvrir les œuvres d'un nuage de vernis !


 

 

 

 

 

 

 

Avant l'ouverture de l'exposition

 

" COULEUR EN FÊTE  ", les élus respectent

 

la tradition du vernissage.

Après cet interlude mi-officiel, mi-ludique, nous entrons dans la médiathèque pour découvrir les autres facettes talentueuses de nos artistes. Œuvres peintes par tous quatre, dont une série de tableaux - planètes telluriques d'Anne-Sophie Buratto, et le monde étrange de Martine Henoch, avec ses déclinaisons de pommes, mais aussi modelages, architectures complexes, installations miniatures, utilisations de matières diverses, telles les bronzes sur marbre que l'on doit à Gilbert Lefeuvre, ou les facétieuses fourmis de Roxane Carlu.

Toutes présentées avec goût et mettant en valeur les qualités plastiques de chaque réalisation.

 


L'OISEAU ROYAL

 

GILBERT LEFEUVRE

LE PASSAGE

 

MARTINE HENOCH


LES SENTINELLES

 

ROXANE CARLU

 L'ARBRE DE VIE

 

ANNE-SOPHIE BURATTO


Nous découvrons aussi les prototypes, maquettes des statues que nous venons d'inaugurer, surmontés de kakemonos présentant le travail de chacun des artistes.

Le public déambule, manifestement curieux et ravi. L'ambiance musicale, alternative à l'extérieur, est maintenant continue, soutenue par un ensemble plus étoffé qui ponctue nos pas de pièce en pièce, d’œuvre en œuvre...

L'heure du déjeuner étant largement dépassée, chacun se retrouve heureux d'être invité au "Pot de l'Art". Il m'a bien semblé voir quelques visiteurs parcourir de nouveau  les salles et même refaire le parcours extérieur autour des statues avant de repartir !

Quelle preuve de plus serait nécessaire pour démontrer la grande qualité de cette magnifique exposition ?

Et réjouissons-nous : "Couleurs en fête" à Saint-Just-en-Chaussée, ça continue !

 

                                                                                                Daniel RASSON  Comédien - Conteur

                                                                                                                  


 

REMERCIEMENTS

 

      Nous voudrions exprimer ici, toute notre reconnaissance à tous ceux qui ont apporté un soutien à la réalisation de ce projet.

Tout d'abord à Monsieur Frans DESMEDT, Maire de Saint-Just-en-Chaussée, Conseiller Départemental, à Monsieur Dominique RAUZIER, Maire adjoint à la Culture, au conseil Municipal. Et à Monsieur Oliver DASSAULT, Député de l'Oise et au Conseil Régional de Picardie.

Nos remerciements s'adressent également aux membres de l'association "Métropole Art", à Monsieur Daniel RASSON pour ses textes, à Madame Marie-Hélène DUQUENNE, Directrice de la Médiathèque ANNE FRANK ainsi qu'au personnel de la commune et plus particulièrement aux Services Techniques pour leur gentillesse, leur compétence et leur sérieux.

Nos remerciements s'adresse enfin, à toutes les personnes qui ont contribué à l'aboutissement et à l'installation de ces œuvres d'art.

 

Les artistes

Gilbert Lefeuvre - Roxane Carlu

Martine Henoch - Anne-Sophie Leclercq Buratto